TDAH: cette jeune femme a retrouvé goût à la vie, grâce à sa chienne Akane

Diagnostiquée TDAH (trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité), Albane est une jeune femme qui se bat contre ses problèmes, grâce à sa chienne Akane, une Akita inu à qui elle doit beaucoup.

A 21 ans, Albane est une jeune femme intelligente et pleine de vie qui souffre de sa différence, tant émotionnelle que cognitive : haut potentiel intellectuel, jambes sans repos, trouble anxieux généralisé, phobie sociale, mais également symptomatologie Asperger; la jeune fille décrit sa vie comme un « combat de chaque jour » qui lui met des barrières.

Jusqu’ici Albane ne cache pas son parcours personnel et scolaire semé d’embûches : Entre harcèlement scolaire, décrochage, addictions ou encore dépression, la jeune femme se rend compte dès l’age de 14 ans, que sa vie ne sera pas facile.

« Il est difficile de vivre dans cet entre-deux où l’on est pas assez malade pour être reconnu, mais trop pour vivre normalement. Même si je suis en situation de handicap, je mérite de vivre comme tout le monde » se désole-t-elle.

En raison de ses troubles de l’attention et de son hyperactivité, Albane était incapable d’apprendre en classe tout en restant en place. Si aujourd’hui elle étudie la psychologie à la maison, elle reconnaît que le système scolaire n’était pas adapté à ses problèmes lorsqu’elle était enfant. « Aujourd’hui je travaille à mon rythme, de chez moi, chose qui n’aurait pas pu être possible à l’école» explique t-elle.
Grâce à des vidéos youtube, elle a également pu réviser seule et obtenir son BAC S en 3 mois.

Une vie professionnelle toute aussi compliquée:
Suite à ses échecs répétés en milieu scolaires, Albane tentera plus tard de découvrir le monde du travail, qui s’avérera malheureusement tout aussi difficile. L’un de ses emplois se soldera par une démission, parce qu’elle était « harcelée à cause de ses différences ». S’en suit alors un travail d’AVS (auxiliaire de vie scolaire), qu’Albane a « adoré », au collège de Pont-l’Évêque ou elle s’occupait d’enfants TDAH, comme elle, mais ses rechutes anxieuses refaisant surface, son contrat ne sera pas renouvelé sans qu’elle sache vraiment pourquoi.

Depuis, Albane s’occupe comme elle le peut. Elle dispense des cours de soutien dans une association TDAH et souhaite faire un tour de France pour sensibiliser les gens à sa cause. «quand on est TDAH, on vit sans répit, c’est du 24/24, 7j sur 7» souligne-t-elle.

L’entrée de sa chienne Akane dans sa vie:

Si la vie d’Albane a été compliquée jusqu’ici et que la société n’a pas su lui apporter une aide efficace, sa chienne, elle, s’est avéré être la solution: Akane, cette Akita inu de 6 ans que la maman d’Albane, éducatrice canine, a dressée comme un chien d’assistance neuro-psychiatrique, est devenu un pilier dans la vie de sa fille. Un exploit pour cette race de chiens pourtant réputés comme étant têtus.

«Ma chienne m’a sauvée la vie»

Depuis qu’Alabane vit avec sa chienne, elle est très reconnaissante. «Elle m’a sauvée plusieurs fois», affirme la jeune femme. En effet, si elle oublie d’éteindre le gaz, Akane est là pour lui faire remarquer. Si elle fait un malaise, Akane lui lèche le visage pour la maintenir éveillée et si Albane se sent mal d’une façon ou d’une autre, sa chienne s’affole et alerte son entourage.

«Ce n’est pas un chien, c’est ma béquille »

Si elle a conscience que sa chienne ne vivra pas éternellement, Albane se refuse pour l’instant de penser au pire et se félicite d’avoir l’aide d’Akane au quotidien «Ce n’est pas un chien, c’est une personne, c’est ma béquille. Grâce à elle, j’ai retrouvé un peu d’espoir». Analyse la jeune femme.

Après s’est battue, Albane a réussi à faire reconnaître sa chienne comme un chien d’assistance neuro-psychiatrique en la faisant rééduquer par une association agréée, qui lui a accordée cette reconnaissance. «maintenant que j’ai ma carte d’invalidité, elle peut vraiment venir partout avec moi, même dans les magasins» se réjouit la jeune femme, qui jusqu’ici ne semblait pas être prise au sérieux quand elle exprimait le besoin d’être assistée par sa chienne.

Aujourd’hui Albane est enfin écoutée par les médias et le message qu’elle souhaite faire passer est qu’il ne faut pas avoir honte de regarder le TDAH comme un handicap. Elle dénonce les failles de l’éducation nationale à ce sujet et souhaiterait, qu’à terme, ces troubles neurologiques, « proches de l’autisme », soient reconnus comme tel en France. Albane a d’ailleurs pour ambition de créer une école dédiée à ceux qui vivent avec les TDAH au quotidien. Grace à la présence de sa chienne Akane, elle souhaite également rappeler l’importance et l’efficacité d’un chien d’assistance psychiatrique dans de pareils cas et tiens à redonner de l’espoirs aux gens qui souffrent, comme elle.

«Ma chienne est ma bouée. Mes troubles sont un vrai handicap et un combat de chaque jour. Je me bats pour la reconnaissance de ces troubles en France en venant en aide aux personnes comme moi au travers du bénévolat et des associations mais cela ne suffit pas. Malgré tout depuis que j’ai mon chien ça va mieux, j’ai un projet et de l’espoir. Je souhaite montrer à ceux qui sont dans cette situation et à leur famille qu’il est possible de retrouver une vie harmonieuse et équilibrée. Je suis porteuse d’un message d’espoir en défendant la position des chiens d’assistance psychiatrique ou de support émotionnel en France.» Conclut-elle.

Aujourd’hui Albane prépare un tour de France pour sensibiliser les gens aux problèmes des TDAH

Si l’histoire d’Albane vous touche, vous pouvez la suivre dès à présent en vous rendant sur sa page facebook dédiée à son duo de choc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s