Amazonie: le feu déclenche une hypocrisie mondiale

Après des décennies d’exploitation et de souffrance, un htag « PrayForAmazonia » en soutien à la forêt amazonienne vient de sortir sur les réseaux sociaux. Une réaction au demeurant bien attentionnée de la part du monde entier, mais légèrement hypocrite sachant que la situation en Amazonie méritait une telle attention beaucoup plus tôt.

Depuis quelques jours on ne parle plus que du désastre en cours en Amazonie, résultat d’une politique économique dévastatrice, concertée, pensée et voulue qui entraîne depuis des décennies le poumon vert de la planète vers une fin sans issue. Pourtant, le monde entier conscient depuis toujours de la situation, ne se souciait que trop peu de l’Amazonie et de cette forêt consciemment livrée aux entreprises et aux défricheurs en tout genre.

Ce n’est qu’après des années de consommation intensive d’huile de palme, d’indifférence envers les peuples autochtones et de déforestation au nom de l’élevage, que les internautes se sont soulevés, en apprenant que le poumon vert de la planète était aujourd’hui en proie à des incendies ravageurs. Parmi eux certains consomment du Nutella ou utilisent des biocarburants, mais qu’importe, la divergence est au gout du jour.

En effet, cela fait maintenant des lustres que nous consommons délibérément les ressources de la plus grande forêt du monde et empirons tous (par notre indifférence) la situation en Amazonie, mais il était tellement plus facile de s’en remettre aux gouvernements avec une pétition qu’on a préféré se cacher derrière notre ordinateur et attendre 2019 pour le faire. Aujourd’hui l’émergence de feux de forêts gigantesques défraient hypocritement la chronique après des mois de silence.

Pourtant ce n’est pas sans savoir que la plupart des départs de feux sont allumés par des paysans, soucieux de produire toujours plus de soja pour engraisser toujours plus d’animaux et remplir par la même occasion les estomacs des Occidentaux.

De plus pendant que Bolsonaro assumait ouvertement d’exploiter l’Amazonie au profit du développement économique, personne de son côté n’avait fait jusqu’ici un tel écho à la situation alarmante des peuples autochtones, pourtant dernier rempart contre la surexploitation de la forêt.

Alors oui L’Amazonie brûle, et l’homme est en partie responsable.

Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung pointe cette levée de boucliers, aussi légitime soit-elle et exprime:

«Celui qui a la responsabilité des incendies mérite toutes les critiques… Bolsonaro président, les grands propriétaires terriens et les spéculateurs fonciers ont les coudées franches. Ils peuvent déforester et défricher la forêt humide en allumant des feux contrôlés autant qu’ils le voudront.… L’hypocrisie est toutefois que tout cela n’a rien de nouveau, et que certaines années, la déforestation a été aussi importante qu’elle l’est actuellement sous Bolsonaro. Mais dans l’ère qui a précédé Greta Thunberg et ses ‘Fridays for Future’, personne ne s’en souciait. D’autant plus qu’un nombre important des photos qui circulent actuellement par millions sur Internet sont truquées – ou du moins plus d’actualité. Ceux qui s’indignent aujourd’hui seraient bien inspirés de s’assurer de la véracité des faits.»

Et le quotidien allemand, ne croit pas si bien dire! En effet, quand on se penche un peu plus sur la situation passée en Amazonie on se rend compte que le phénomène d’incendies n’est pas nouveau et qu’actuellement beaucoup s’insurgent face à des images trompeuses. Aujourd’hui la situation veut que les gens préfèrent se soucier naïvement de l’Amazonie derrière leurs écrans que de prendre le temps de lire la composition à base d’huile de palme des produits qu’ils achètent en faisant leurs courses… De ce fait les internautes et le président Français Emmanuel Macron lui-même se sont laissés avoir en publiant des images d’incendies ayant eu lieu des années en arrière. L’erreur est aisée car en réalité, peu d’images illustrant les feux en cours circulent sur Internet…

Emmanuel Macron également pointé du doigt pour son hypocrisie:

La réaction d’Emmanuel Macron jugée tardive a également été suggérée comme hypocrite par les médias. Le président avait estimé jeudi soir sur Twitter que les incendies qui ravagent l’Amazonie constituent une « crise internationale » et a donné rendez-vous aux membres du G7 pour « parler de cette urgence » lors du sommet à Biarritz ce week-end.

Intérogé par Franceinfo, le spécialiste des forêts au sein de Greenpeace France, Clément Sénéchal a rappelé que « le président Jair Bolsonaro n’avait jamais fait mystère de ses plans de vendre à la découpe l’Amazonie à l’agribusiness, de réduire toutes les législations qui permettent de protéger l’Amazonie. Or, Emmanuel Macron a soutenu la signature d’un accord de libre-échange avec Jair Bolsonaro, le Mercosur ». – « On donne des satisfecits politiques d’un côté à Jair Bolsonaro et de l’autre on évoque les incendies et la crise environnementale au G7. Très bien, mais où est la cohérence? » déplore Sénéchal.

Une cohérence qui à ce jour ne semble exister nulle part, ni du côté des dirigeants, ni de celui du peuple.

En d’autres termes, le désastre auquel nous assistons avec frayeur n’est ni un épiphénomène, ni un événement nouveau, mais le résultat d’une politique économique dévastatrice sur laquelle chacun a fermé les yeux jusqu’ici. Rappelons à tous qu’une part non négligeable des produits que nous importons et que nous consommons (contenant notamment de l’huile de palme, du bœuf, du cuir, du soja, du cacao et du bois) contribue à la déforestation à l’autre bout du monde. La France se trouve donc à la croisée des chemins et nous y participons aux côtés des dirigeants que nous pointons aujourd’hui hypocritement du doigt.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s