Monsanto, raconte-moi une histoire

En des temps reculés, naquit une petite société. Petite entreprise si fragile, si petite et tant aimée par son créateur, il lui vouait une telle affection qu’il la nomma du nom de sa femme. Cette société au nom si familier aujourd’hui, je veux bien entendu parler de Monsanto Compagny.

C’est ainsi que tout commença.

Alors que Monsanto cherchait sa place, son attention se porta sur Saccharine, le plus délicat et le plus vieux édulcorant si charmant et disposant d’un pouvoir sucrant 400 fois plus puissant, il ne pouvait qu’attirer sa convoitise, le sucre de table faisant bien pâle figure à côté de lui.

Tandis que Monsanto filait le parfait amour avec Saccharine et sa nouvelle amie (une autre petite société) répondant au doux nom de Coca Cola, Monsanto s’ennuyait, trouvait son quotidien redondant et routinier, elle essayait bien de le pimenter avec Caféine et Vanilline ce n’était toujours pas assez…

Il lui fallait plus, beaucoup plus, toujours plus.

Elle décida donc de quitter le monde des édulcorants et des arômes pour rencontrer son avenir, le monde de l’industrie chimique. Aidée par sa nouvelle associée Swan Chemical Compagny, Monsanto créa une révolution qui changerait la face du monde, les PCB. Qu’étaient-ils vraiment? Comment les avaient-on découvert, cette fantastique et terrifiante trouvaille. Tout ce que l’on sait c’est qu’ils causèrent la déchéance de Monsanto.

«PCB, très cher PCB» murmurait-elle «aide-moi à atteindre les sommets, porte-moi au-delà de mes rivaux, distingue-moi des autres, rend-moi intemporelle et éternelle.»

Si ambitieuse et si prometteuse, Monsanto visait l’apogée. Le pouvoir se dessina devant elle devenant son nouvel objectif malgré que celui-ci soit déjà grandement acquis. Et c’est ainsi que commença l’enfer de cette dernière et de tout ceux autour d’elle.

S’associant à l’armée, l’uranium devint pour elle une nouvelle denrée et le projet Manhattan naquit. Agent Orange et bombe atomique ne tardèrent pas à suivre ainsi que toutes les victimes qu’ils engendrèrent. Tant de sang et de larme versées, tant de vies brisées mais après tout, qu’étaient les humains ? Une nouvelle denrée remplaçable, nombreuse et éphémère, des Hommes meurt tous les jours après tout.

Seulement pendant que cette macabre union marchait à profusion, les lois humaines la rattrapèrent. Sous couvert des cadavres que Monsanto laissait dans son sillage, les scandales éclatèrent. Les fantômes du passé ne peuvent être apaisés tant que leurs détracteurs jouissent encore de la liberté. Et alors que justice allait être rendue, alors que cet enfant trop gâté allait être enfin grondé, a son salut se présenta une main encore plus noire et corrompue du nom de Bayer. Celle-ci lui proposa de l’absorber en promettant de l’absoudre de ses péchés. Une opportunité trop belle pour être refusée…

A ce jour , Monsanto n’existe plus littéralement, mais ses travers et ses obscures recherches planent toujours sur un monde meurtri par son ambition et sa cupidité.

Tous gens sont ainsi faits: notre condition jamais ne nous contente et nous fatiguons le Ciel à force de placets. Qu’à chacun Jupiter accorde sa requête, nous lui romprons encore la tête.


Signé Lou.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s