Méditerranée: les température de l’eau dépassent les 30 °C et ce n’est pas normal

Il s’agit d’un record, la mer Méditerranée atteint des températures historiques, avec près de 32 °C en surface, de quoi faire craindre le pire aux scientifiques.

Cet été 2019, la température de la mer Méditerranée atteint des sommets, avec pas moins de 30 °C sur le littoral, à Marseille. Même en 2003, elle n’avait pas été aussi chaude.

Si les températures ont perdu quelques degrés ces derniers jours, la mer reste très chaude. Une situation « pas du tout normale » qui serait due aux fortes chaleurs observées depuis la fin du mois de juin, couplées à l’absence de mistral.

De leur côté les scientifiques s’interrogent. Selon eux les coraux et les gorgones sont en danger. Les gorgones sont très importantes parce qu’elles servent de refuge aux poissons, et les larves se fixent dessus. Mais ce n’est pas tout! Les herbiers de posidonie, le poumon de la Méditerranée sont également menacés, sans compter de nombreuses espèces de poissons!

« Difficile de prévoir les conséquences »

Sur le long terme, si ces températures devaient devenir la norme, elles empêcheraient les remontées d’eau de profondeur qui apportent les sels naturels au phytoplancton. Toute la chaîne alimentaire aquatique se retrouverait ainsi menacée.

De plus, depuis une vingtaine d’années, la présence des méduses est de plus en plus régulière sur le pourtour méditerranéen. Une première conséquence de l’augmentation des températures. En 2018 sur la côte d’Azur, la baignade avait été interdite sur plusieurs plages à cause de la présence de raies pastenagues, dont la piqûre est très venimeuse.

« La Méditerranée de l’est commence par être colonisée par des espèces de la mer Rouge, donc on a une mer qui se tropicalise », déclare sur BFMTV vendredi matin Frédéric Denhez, journaliste spécialiste des questions environnementales.

« Plus l’eau est chaude, plus vous risquez d’avoir un pullulement de toutes ces bactéries qui font que en théorie, une plage doit être fermée », continue le journaliste. « En Méditerranée c’est une eau qui stagne, et ce n’est pas du tout bon pour les baigneurs ».

Enfin, avec cette forte température de l’eau, le risque est le choc thermique: « quand vous avez pris un coup de vent, la température peut baisser rapidement de 5 ou 6 degrés, et là ça peut être dangereux pour les gens qui restent exposés au soleil et qui vont directement aller dans l’eau, ils peuvent avoir un choc », conclut le journaliste à l’antenne de BFM.

Rappelons que les scientifiques estiment que la mer Méditerranée devrait gagner 2 degrés en moyenne d’ici à 2100.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s