Enquête choc: des poulets ramassés à la moissonneuse, la nouvelle vidéo de L214

L’association de protection animale L214 a de nouveau frappé fort ce mercredi 29 mai en dévoilant une nouvelle vidéo choc à propos de poulets destinés à la marque DUC. Les images provenant d’un élevage de l’Yonne y montrent les animaux se faire ramasser par une moissonneuse. 

L214 a publié ce mercredi des images dénonçant les élevages intensifs de poulets. Le but de cette énième enquête était de dénoncer les conditions de vie et de production des animaux.

«Les poulets, sélectionnés génétiquement pour grossir rapidement, peinent à se déplacer. Certains sont si gros qu’ils ne peuvent plus se retourner quand ils sont sur le dos. […] D’autres ne peuvent plus se soulever pour atteindre les abreuvoirs et meurent de soif. Les poulets vivent sur la même litière tout au long de leur courte vie», dénonce L214.

Les images chocs révélées par la vidéo de l’association de protection animale y montrent notamment des poulets engraissés et laissés à l’agonie, mais également une scène choquante ou l’on peut apercevoir une moissonneuse vraisemblablement réquisitionnée pour ramasser les animaux.


Cette enquête de l’association a été réalisée au mois d’avril 2019 sur les conditions de vie des poulets dans deux élevages du groupe DUC, dans l’Aube et dans l’Yonne. Selon l’association, 80 000 volailles vivent dans quatre bâtiments sans fenêtre dans ce dernier élevage. «Quand on voit l’enfer dans lequel vivent les poulets et la violence avec laquelle ils sont ramassés, c’est vraiment prendre les consommateurs pour des imbéciles», déplore le cofondateur de L214 Sebastien Arsac, cité par France 3.

La société DUC ses dédouane:
Contactée par Paris Match, la société DUC a préféré rediriger vers l’interprofession ANVOL, qui regroupe les acteurs de la filière volaille.

Anne Richard, directrice d’envol s’est quant à elle exprimée et a déclaré « bien que les images soient choquantes, il s’agit d’une énième vidéo diffusée par une association dont l’unique objectif est d’en finir avec la production de viande. Les éleveurs sont fatigués, ils n’en peuvent plus des intrusions. Ils se sentent accusés de choses qu’ils ne font pas au quotidien. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s