Vergeze: le taureau s’échappe pour survivre à la corrida mais se fait abattre par la gendarmerie à coup de feu

Ce dimanche 12 mai 2019 un drame est survenu dans la petite commune de Vergeze dans le sud de la France. Un taureau de corrida s’est échappé, blessant plusieurs personnes dont un gendarme. L’animal lui a fini abattu par balle.

La corrida, rite sanglant pourtant réprouvé par trois habitants sur quatre dans les territoires taurins consiste à torturer six taureaux durant un quart d’heure chacun. En premier lieu, le picador enfonce une lance (jusqu’à trente centimètres de profondeur) et fouille la plaie, afin de cisailler le ligament de la nuque et contraindre l’animal à baisser la tête.
Il ouvre ensuite la blessure en y plantant six harpons de sept centimètres appelés banderilles, puis perfore les poumons avec une longue épée. Une fois le taureau à l’agonie en raison de l’hémorragie interne, ce dernier s’effondre avant d’être achevé au poignard. Triste record détenu à ce jour : trente-quatre tentatives!

Ce dimanche à Vergeze, petite commune du Gard, des antis corrida étaient donc venus pour protester contre cette tradition dont 73 % des Français réclament l’abolition. Mais une fois la première corrida du matin finie et alors que tous étaient en train de se sustenter, un accident est survenu du côté des arènes venant chambouler le cours de la journée et mettre la manifestation sur pause.

L’accident qui donne raison aux antis:
C’est sous les coups de 13 heures que le drame s’est produit. Un taureau s’est échappé lors de son transfère au Tauril par les aficionados et a blessé six personnes dont un gendarme et un cheval. Un fiasco qui aurait pu être évité si Vergèze s’était passé de cette coutume d’un autre âge.

Les gendarmes qui étaient déjà sur place lors de l’accident pour encadrer la manifestation des antis-corrida sont eux intervenus immédiatement. L’un des membres des forces de l’ordre a sorti son arme et abattu le pauvre animal qui était programmé pour mourir ce dimanche, d’une façon ou d’une autre.

Suite à cet événement, la corrida prévue initialement en fin d’après-midi a été annulée, sauvant ainsi le sort des autres taureaux. Quant à la manifestation anti-taurine qui n’avait rien à voir avec le drame, elle a également prit fin.

En ce qui concerne les blessés ils ont été transportés dans des hôpitaux à Lunel et à Nîmes. Deux enquêtes ont été ouvertes : l’une pour blessure involontaire et l’autre pour usage d’armes.

Actuellement la ville de Vergeze ne s’est pas prononcée concernant l’avenir de la corrida dans sa commune, mais si une chose est sûre, c’est que cet incident est venu entacher un peu plus l’image de cette pratique déjà tant pointée du doigt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s