Ces deux lycéens inventent une niche chauffée à l’énergie solaire pour protéger les animaux errants du froid

Deux étudiants turcs ont conçu la solution la plus économique et la plus écologique pour remédier au problème des animaux errants en faisant breveter une niche chauffée à l’énergie solaire. Une invention à moindre coût pour aider ces animaux lors des grands froids.

Oğuz Özgür et Ahmet Ercan Kaya de leurs noms, sont des lycéens qui étudient au lycée Ahmet Yakupoğlu, dans la province du Kütahya en Turquie. Leur idée brillante a surgi lorsque ces derniers ont réalisé la souffrance des chiens et des chats errants qui vivaient dans les parcs à des températures très basses pendant l’hiver.

Soutenus par Muzaffer Efe, le professeur de biologie, les deux étudiants turcs ont donc entrepris la mise au point d’une niche chauffée à l’énergie solaire. Oğuz Özgür et Ahmet Ercan Kaya ont réuni un peu moins de 17 euros, qui ont permis de couvrir toute la phase de développement de leur projet.

Un principe qui se veut simple et efficace:
Le fonctionnement de ces chenils à l’énergie solaire est très basique: les niches collectent les rayons du soleil à travers des panneaux qui stockent cette énergie dans une batterie. Cette dernière transfère ensuite la chaleur vers un tapis placé dans la niche pour maintenir la chaleur.

Muzaffer Efe, le professeur de biologie, est très heureux du projet entrepris par ses deux élèves, soulignant que l’invention remplit une importante valeur humaine et sociale. Un projet qui, nous l’espérons, s’étendra partout à travers le globe.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s