Pesticides: pourquoi ces singes sont devenus jaunes?

Depuis quelque temps, les singes hurleurs à manteau du Costa Rica ont vu leur fourrure noir basculer vers le jaune. Au premier abord on pense à une évolution génétique surprenante, mais on constate également qu’elle n’a rien de naturelle. En effet le responsable ne serait tout autre que l’homme dont l’utilisation des pesticides aurait fini par s’attaquer à la mélanine des singes, provoquant une évolution de leur pigmentation…

Les singes hurleurs à manteau du Costa Rica ont toujours été noirs, mais parmi la fourrure sombre on distingue depuis quelque temps quelques poils jaunes. De base cette couleur est due à l’eumélanine qui est un type de pigment colorant. Mais seulement, depuis environ cinq ans certains individus se sont mis à développer un poil jaune très abondant. Et si au départ les taches étaient plutôt discrètes, ces dernières prennent à présent de plus en plus de place.

Une équipe de chercheurs alertent en signalant aujourd’hui 21 singes hurleurs sauvages à fourrure quasi jaune tandis que deux d’entre eux sont devenus entièrement jaunes. Surpris par la rapidité du processus de pigmentation, les chercheurs ont analysé les fourrures de ces singes et ont découvert une différence dans le type de mélanine produite. À savoir que la mélanine est le pigment qui colore les cheveux et la peau. Selon les chercheurs, il ne peut y avoir qu’un seul responsable d’une telle anomalie: les pesticides. Une piste qui n’a pas encore été confirmée mais qui le sera très prochainement. Probablement sans surprise.

Du soufre présent dans les pesticides:
En effet, le pigment responsable des fourrures jaunes des singes contient du soufre, et le soufre constitue également la base de nombreux pesticides employés. Le phénomène voudrait que l’abondance de soufre corromprait le pigment de la fourrure, modifiant ainsi la structure de la mélanine et, par conséquent, leur couleur générale.

La probabilité que les pesticides en soient responsables est davantage envisagée étant donné qu’au Costa Rica, les exploitations d’huile de palme ou encore d’ananas et de bananes se sont mises à utiliser de plus en plus de pesticides contenant du souffre. Des exploitations qui entourent l’environnement des singes et déteigneraient sur eux désormais… Une affaire pour le moins louche mais qui demande encore à être élucidée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s