Le Sikkim veut relever à son tour le défi du revenu de base universel!

Au Nord de l’Inde, le Sikkim, un des plus petits États du pays, qui avait récemment fait parler de lui en devenant le premier État entièrement bio-organique du monde, envisage maintenant la mise en place d’un revenu universel de base. Il s’agirait alors de la plus grande expérience jamais faite, faisant de nouveau du sikkim, un État qui ose tout!

L’idée existe depuis toujours, et elle est simple: un gouvernement met en place un revenu de base universel et un revenu régulier, garanti à tous les citoyens. La somme d’argent vise alors à remplacer les services d’assistance proposés par les États au peuple. Une disposition qui consiste à satisfaire les besoins de base tout en simplifiant les choses et en mettant fin à l’assistanat. Plusieurs expériences avaient déjà été menées à travers le monde, avec plus ou moins de succès dont notamment en Californie, l’un des États les plus avancés. Mais même si beaucoup accueillent aujourd’hui le projet avec scepticisme, il faut avant tout noter que le Sikkim en comparaison aux autres, à quand même de quoi surprendre!

« Si le Sikkim veut quelque chose, le Sikkim y parvient »
Le petit État indien avait déjà récemment fait parler de lui en devenant le premier État 100 % bio dans le monde. En effet, au Sikkim, l’utilisation de pesticides est un crime passible d’une peine de prison. Un système qui s’inscrit aujourd’hui comme un exemple et laisse penser que si le Sikkim veut quelque chose, le Sikkim y parvient! Avec cette nouvelle intention de mettre en place un revenu de base pour ses 610 577 citoyens, l’état indien, se démarque à nouveau dans la course aux changements et pourrait bien réussir là ou les autres ont échoué! « S’il y a une chance que cela se produise quelque part, c’est bien au Sikkim », a récemment déclaré Prem Das Rai, l’unique représentant de l’État au Parlement indien.
Ce dernier est bien conscient du défi que cela représente « En fin de compte, c’est une question de volonté », a-t-il déclaré. « Avec la montée des inégalités mondiales, nous voulons nous assurer de réduire les écarts ».

Actuellement personne ne connaît le montant du revenu envisagé, mais le secteur du tourisme pourrait permettre d’en financer une grande partie. Si tout se passe bien, les premiers paiements devraient être versés dès 2022.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s